PINGDOM_CANARY_STRING
design thinking

Faire du design thinking avec Lucidspark

Temps de lecture : environ 7 min

Quand il s’agit de résoudre un problème particulièrement épineux, nous avons tous nos habitudes. Peut-être que vous rangez votre bureau pour éliminer toute distraction et que vous pratiquez le brainstorming à l’ancienne : en écrivant les idées sur un papier et en laissant fuser les idées comme elles viennent. Ou bien, peut-être que vous échangez des idées avec un ami particulièrement intelligent. Ou alors vous êtes de ceux qui préfère aller prendre l'air et marcher. 

Quoi qu’il en soit, vous avez trouvé une solution qui fonctionne pour vous. Et c’est génial ! Mais lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes en groupe, vous et vos collègues avez probablement besoin d’un peu plus de structure, d’une approche qui fasse émerger les meilleures idées de chaque membre de l’équipe. C’est là que le design thinking entre en jeu. 

Le design thinking est une approche de résolution de problèmes structurée, centrée sur l’utilisateur, qui s’impose rapidement dans le monde professionnel. Pourquoi cet engouement ? C’est simple, ça marche ! Et pour cela, votre équipe doit d’abord collaborer. 

Dans cet article, nous vous expliquons comment intégrer le design thinking au sein de votre équipe à l’aide de Lucidspark. Qu’il s’agisse de créer des cartes de parcours client ou de faire émerger des idées à l’aide de cartes mentales, Lucidspark vous accompagne à chaque étape du processus de design thinking et notamment, aux trois premières.  

Comment utiliser Lucidspark pour le design thinking

Nous l’avons déjà dit et nous le répéterons : si votre équipe ne peut pas collaborer, elle ne pourra pas appliquer la méthode design thinking. Et aujourd’hui plus que jamais, la collaboration se fait à distance. Soyons réalistes, une réunion Zoom ne suffit pas. Vous et votre équipe avez besoin d’un outil pour exprimer vos idées, les développer et les transformer en plan d’action. 

Durant la première phase du design thinking, dont l’objectif est la compréhension du client, la visualisation est cruciale. Vous et votre équipe devez vous mettre à la place du client : à quoi ressemble réellement son expérience ? Mais rédiger une description de celle-ci a autant d’utilité qu’une carte routière sous forme écrite. Ce dont vous avez besoin, c’est d’une carte de parcours client. 

Lorsque vous passez aux étapes suivantes du processus de design thinking, la visualisation conserve toute son importance. Dans les sections suivantes, nous partageons avec vous nos meilleurs conseils pour faire du design thinking avec Lucidspark. Nos recommendations permettront à votre équipe d’utiliser Lucidspark pour travailler de manière visuelle, interactive et efficace lors des trois premières étapes du design thinking. 

Première étape : Comprendre ses clients

L’une des particularités du design thinking qui le distingue des autres méthodes plus traditionnelles est son approche orientée sur l’utilisateur ou le client. Bien entendu, la plupart des entreprises qualifieraient déjà leur approche en ces termes, mais le design thinking pousse le concept encore plus loin. 

L’objectif cette première phase est de se mettre à la place du client et de comprendre son expérience. Voici les questions à se poser : quelles sont les difficultés rencontrées par le client ? Quels sont les points positifs du parcours client ? Qu’est-ce qui pourrait être amélioré ?

Lorsque votre équipe commence à se poser ces questions (et à y répondre), il peut être utile d’utiliser des cartes d’empathie et des cartes de parcours client. 

Les cartes d’empathie vous aident à étoffer vos personas client : qu’est-ce qu’ils pensent, ressentent, font et disent ?  Une carte d’empathie couvre également deux autres aspects fondamentaux de l’expérience du client : quels sont leurs difficultés et leurs besoins ? 

Tandis que les cartes d’empathie fournissent un aperçu figé du client, les cartes de parcours client documentent l’expérience de l’utilisateur dans le temps. Quelles frustrations éprouvent-ils à chaque étape de leur parcours ? Utilisés conjointement, ces deux diagrammes permettront à votre équipe d’acquérir une véritable compréhension du client. 

Si commencer à partir de zéro vous décourage ou semble vous faire perdre un temps précieux, rassurez-vous ! Vous pouvez utiliser les modèles Lucidspark pour échapper aux préparatifs et vous lancer directement dans le design thinking. Pour accéder à la bibliothèque de modèles, ouvrez un tableau Lucidspark et sélectionnez Modèles dans la barre d’outils située à gauche. Sélectionnez le modèle que vous souhaitez, puis cliquez sur Insérer le modèle (en bas à droite). Il vous suffit maintenant de cliquer sur votre tableau Lucidspark à l’endroit où vous souhaitez insérer le modèle sélectionné. 

Deuxième étape : Définir le problème

Lors de la première phase du design thinking, vous et votre équipe vous êtes mis à la place du client et avez essayé de comprendre son point de vue. Il est maintenant temps de cibler leurs besoins et leurs problèmes spécifiques. Quel problème exactement cherchez-vous à résoudre ? C'est l'objectif de cette deuxième étape, qui consiste à la fois à identifier le problème et à le comprendre du point de vue de l’utilisateur.

Au fur et à mesure que vous identifiez les problèmes et les difficultés que rencontrent les utilisateurs, réalisez un exercice de type « comment pourrions-nous » avec votre équipe. Dans cet exercice, les membres de l’équipe notent une série de questions qui commencent par la phrase « comment pourrions-nous » et identifient les problèmes des utilisateurs. Par exemple : comment pourrions-nous rendre la page de paiement plus intuitive ? Vos collaborateurs peuvent utiliser les post-its de Lucidspark pour ajouter leurs questions.

À ce stade du processus de design thinking, vous souhaiterez probablement élaborer une carte de récit utilisateur (ou user story map en anglais). Une carte de récit utilisateur vous aide à visualiser les différentes interactions des utilisateurs avec votre produit : quelles actions peuvent-ils entreprendre ? Quelles tâches essaient-ils d’accomplir ? Tous ces éléments vous permettent de mieux comprendre les utilisateurs et leurs problèmes. Ce qui, à son tour, vous aidera à prendre des décisions judicieuses lorsque vous tenterez de résoudre ces problèmes.  

Troisième étape : Trouver la solution

Vous et votre équipe avez tout fait pour comprendre les utilisateurs et vous avez mis le doigt sur certains problèmes spécifiques qui doivent être résolus : il est enfin temps de rassembler vos esprits et de générer de nouvelles idées

C’est là que les outils les plus courants de brainstorming, tels que les cartes mentales et le brainwriting, entrent en jeu. Grâce à la zone de travail illimitée de Lucidspark, chaque membre de l’équipe peut occuper sa propre partie du tableau et utiliser ses techniques de brainstorming préférées. (Ici encore, gagnez du temps avec nos modèles !) Lucidspark vous permet également de programmer un minuteur pour encadrer le travail des participants. Une fois le temps écoulé, regroupez les idées de chacun au centre du tableau. 

Et maintenant ?

À ce stade, votre équipe devrait posséder une connaissance approfondie du client et disposer d’une longue liste de solutions potentielles. Maintenant, vous devez choisir une ou plusieurs idées et passer à l’action. Comme pour les étapes précédentes avec le design thinking, la suite du processus doit être le fruit d’une collaboration. 

Lucidspark permet aux membres de votre équipe de contribuer de différentes manières, choisissez celle qui convient le mieux à vos besoins. Si vous préférez un vote classique et encadré, utilisez la fonction de vote de Lucidspark. Vous pouvez attribuer à chaque membre de l’équipe un certain nombre de votes, fixer un temps limite et bien plus encore. Pour une approche moins formelle, demandez à vos collaborateurs de réagir à leurs idées préférées (et aux autres) avec des émojis, des commentaires et des dessins. 

emoji

Si vous avez utilisé des post-its pour noter vos idées, utilisez les fonctions rassembler et trier pour les analyser rapidement. 

Une fois que vous avez retenu une solution, vous êtes prêt à passer aux dernières étapes du design thinking !

design innovation et créativité

Intégrez le design thinking dans vos processus grâce à Lucidspark. Lancez-vous avec notre modèle de carte d’empathie.

Commencer maintenant

Utilisez notre modèle de carte d’empathie pour commencer à introduire le design thinking dans votre organisation.

Essayer maintenant

À la une

Zoom’s Lucidspark Zoom App integration

Renforcer la collaboration grâce à Lucidspark et Zoom

À propos de Lucidspark

Lucidspark est un tableau blanc virtuel qui vous aide, vous et votre équipe, à collaborer pour mettre en lumière vos meilleures idées. Ses nombreux outils, tels que les post-its ou le dessin à main levée, ainsi que sa zone de travail illimitée, vous permettront de faire émerger vos meilleures idées. Bien entendu, il est entièrement conçu pour la collaboration. C'est un espace libre où les membres de votre équipe peuvent s'échanger des suggestions, développer mutuellement des idées et innover en temps réel.

Développé par les créateurs de Lucidchart, partenaire de confiance de plusieurs millions d'utilisateurs dans le monde, dont 99 % des entreprises du Fortune 500.

Français
EnglishFrançaisDeutsch日本語PortuguêsEspañolNederlandsPусскийItaliano
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.