Artefacts Scrum

Un guide rapide des artefacts Scrum, avec des modèles collaboratifs

Temps de lecture : environ 9 min

Sujets :

  • Méthode Agile et gestion de projet
  • Analyse stratégique

Scrum est la méthodologie Agile la plus populaire utilisée par les équipes de développement. Scrum est un terme emprunté au jeu de rugby comme une métaphore du travail d'équipe. Dans une mêlée de rugby (scrum rugby en anglais), les membres de l'équipe baissent la tête, entrecroisent leurs bras, poussent et tirent ensemble pour atteindre un objectif commun : la possession du ballon.

Une équipe de développement qui utilise l'approche Scrum travaille ensemble pour publier rapidement un logiciel fonctionnel par itérations courtes (de deux à quatre semaines chacune). Pour aider les équipes à rester sur la bonne voie et à fournir rapidement de la valeur, le cadre Scrum comprend les éléments cruciaux suivants :

  • Artefacts: Les artefacts Scrum comprennent les informations que les parties prenantes et les équipes utilisent pour comprendre ce qui doit être fait pour développer le produit.
     
  • Rôles: Le cadre Scrum comprend trois rôles principaux :
    • Scrum master: Responsable de veiller à ce que l'équipe travaille de manière efficace et efficiente.
    • Product owner: s'assure que l'équipe est alignée sur les objectifs du produit.
    • Équipe de développement: Les personnes qui font le travail concret pour créer le produit.
       
  • Règles: Les règles sont ce qui permet d'optimiser et de rationaliser le processus de développement. Par exemple : Les sprints durent de deux à quatre semaines, chaque sprint produit un logiciel fonctionnel ou une valeur ajoutée, et il n'y a pas de pause entre les sprints.
     
  • Événements: Les événements tels que la planification du sprint, les réunions de standup quotidiennes et les product increments créent une régularité tout au long du cycle du sprint.

Cet article se concentre sur les artefacts Scrum et sur la façon dont ils vous aident à fournir de la transparence et des informations clés pour que votre équipe et les parties prenantes soient sur la même longueur d'onde. Le fait de fonctionner selon une compréhension alignée de la terminologie Scrum crée également un alignement sur ce qu'est et ce que sera votre produit.

En plus des définitions de chaque artefact (qu'il est essentiel de respecter pour pratiquer correctement Scrum), vous trouverez des modèles pertinents sur lesquels vous pourrez collaborer, que vous pourrez modifier et utiliser au sein de votre équipe pour gérer l'ensemble de votre processus Scrum.

Qu'est-ce qu'un artefact Scrum ?

Les artefacts Scrum font référence à la documentation détaillée des concepts et des informations que l'équipe et les parties prenantes utilisent pour développer des produits dans un environnement Agile. Cette documentation peut être textuelle, visuelle (comme les flux de travail, les processus, les burndown charts, les tableaux kanban), ou comme c'est souvent le cas, les deux. 

Les artefacts doivent être accessibles et disponibles pour toutes les personnes impliquées dans le projet. C'est particulièrement vrai pour équipes distribuées et hybrides. Pour que tout le monde comprenne où en est le produit et où il va, il est nécessaire de mettre en place un système de gestion de l'information.

Il existe trois artefacts Scrum principaux qui sont essentiels à chaque équipe Scrum : le product backlog, le sprint backlog et le product increment.

Product backlog

Le backlog produit (ou product backlog en anglais) est comme une sorte de liste des choses à faire sur le produit. Le travail est décomposé en éléments ou tâches individuels qui peuvent être réalisés en un seul sprint, les éléments les plus prioritaires étant placés en tête. Le product owner et les membres de l'équipe organisent régulièrement des séances d'affinage pour examiner le product backlog, redéfinir les priorités des éléments, supprimer les éléments non pertinents et ajouter de nouveaux éléments pour que le travail continue d'avancer. 

Le product backlog est un document vivant qui change souvent. L'objectif est d'ajouter continuellement de la valeur à un produit, ce qui signifie que vous ne devez pas considérer le backlog produit comme quelque chose que vous devez vider. Et, personne ne doit travailler sur quoi que ce soit qui ne figure pas dans le backlog produit.

Ce modèle de backlog produit de Lucidspark comprend tout ce dont vous avez besoin pour créer et gérer un backlog produit sain.

Modèle de planification de product backlog (cliquez pour le modifier en ligne)

Sprint backlog

Le sprint backlog est en quelque sorte la liste des choses à faire pour le sprint en cours. Il dresse la liste des éléments classés par ordre de priorité qui doivent être achevés et ajoutés au produit au cours du sprint avant qu'il ne puisse être remis aux clients.  

Comme le product backlog, le sprint backlog est également un document vivant. Vos réunions quotidiennes vous donnent, à vous et à l'équipe, l'occasion de passer en revue le sprint backlog afin que les éléments puissent être affinés, redéfinis en termes de priorités ou supprimés si nécessaire.

Il est facile de suivre et de gérer les sprint backlogs lorsqu'ils sont présentés visuellement. Par exemple, un tableau kanban ou un autre type de tableau de tâches vous donne un aperçu visuel des choses qui doivent être faites, de ce sur quoi vous travaillez actuellement et de ce qui a déjà été fait. Le sprint backlog est affiché bien en vue afin que l'équipe Scrum puisse s'y référer souvent pour connaître l'état d'avancement du sprint en cours.

Product increment (PI)

Un product increment (ou incrément produit en français) comprend les fonctionnalités, les correctifs et toute autre valeur ajoutée au produit dans le sprint en cours, ainsi que les éléments qui ont été ajoutés dans les sprints précédents. Il s'agit de toute unité de travail discrète qui a été achevée.

L'objectif des product increments est de créer une nouvelle version de travail du produit qui peut potentiellement être mise à la disposition des clients. Pour qu'un product increment puisse être qualifié de "livrable", il doit répondre à la "definition of done" de l'équipe Scrum avant de pouvoir être communiqué aux clients (plus d'informations à ce sujet ci-dessous).

Ce modèle de PI planning peut vous aider à faciliter la collaboration avec vos équipes distribuées et hybrides tout en planifiant les prochaines étapes de votre projet.

Modèle de PI planning (cliquez pour le modifier en ligne)

Quels sont les autres artefacts de Scrum ?

Au fur et à mesure que Scrum a évolué au fil des ans, d'autres artefacts ont été ajoutés, tels que la définition de done, la vision du produit, le plan de release et le burndown chart de Scrum.

Definition of done

Tous les membres de votre équipe doivent comprendre ce que signifie "fait" ("done"). Ils doivent avoir une compréhension commune de ce qui est nécessaire pour que les product increments puissent être livrés au client.  

Pendant le sprint planning, l'équipe Scrum élabore un ensemble de critères ou une liste de contrôle que chaque product increment doit respecter avant qu'on puisse dire qu'il est fait. Bien que le definition of done puisse varier d'une équipe à l'autre, il comprend généralement les éléments suivants :

  • Exigences commerciales ou fonctionnelles: Une exigence commerciale est quelque chose qui doit être fait et une exigence fonctionnelle est la façon dont cela sera fait. Celles-ci peuvent être exprimées sous forme d'user stories.
     
  • Qualité: Le product increment doit être testé pour s'assurer qu'il s'agit d'un produit de qualité qui fonctionne comme prévu.
     
  • Exigences non fonctionnelles: Ces exigences définissent les attributs du système tels que la disponibilité, la fiabilité, l'évolutivité, la facilité d'utilisation, etc. Le produit peut fonctionner correctement sans exigences non fonctionnelles (ENF), mais si les ENF sont manquantes, il risque de ne pas répondre aux attentes des parties prenantes et des clients. Par exemple, si le produit n'est pas disponible lorsque le client en a besoin, il n'est pas utile même s'il fonctionne bien et est de haute qualité.

Lorsque tous les éléments du sprint backlog répondent aux critères de la definition of done, le produit peut être remis aux clients.

Vision du produit

La vision du produit comprend des informations qui décrivent l'objectif à long terme du produit ou du projet. Ce document se concentre principalement sur le client. Il sert à déterminer qui est le client, quels sont ses besoins et comment le produit répondra à ces besoins. La vision du produit ne décrit pas comment l'équipe atteindra les objectifs du produit. Cela permet à l'équipe de se concentrer sur l'avenir afin de pouvoir planifier et développer des idées pour atteindre ces objectifs.   

Utilisez les modèles et les outils de dessin de Lucidchart pour donner à vos clients et aux parties prenantes une représentation visuelle de votre vision du produit.

Release plan

Un release plan (ou plan de lancement en français) est utilisé pour visualiser le calendrier général de plusieurs sprints. Il peut vous aider, vous et votre équipe Scrum, à répondre à des questions comme :

  • Quelles sont les fonctionnalités qui seront mises en œuvre au cours du projet ?
  • L'ordre dans lequel ces caractéristiques seront mises en œuvre
  • Quand ces fonctionnalités seront-elles mises en place ?
release planning
Modèle de release planning (cliquez pour le modifier en ligne)

Un release plan peut vous aider à déterminer la quantité de travail qui peut être effectuée au cours d'un sprint en fonction de vos ressources et de vos capacités. De plus, ce plan peut vous aider à déterminer le nombre de sprints dont vous aurez besoin pour mener à bien le projet. 

Présenter le plan de manière visuelle pour que tout le monde puisse comprendre ce qui se passe dans chaque sprint et à quelle fréquence les product increments seront publiés. Ce modèle de release planning vous aide à créer et maintenir un release planning visuel et collaboratif.

Burndown chart Scrum

Un burndown chart Scrum montre le travail qui doit être accompli dans le sprint en cours. Un tableau d'avancement ("burndow chart") donne à votre équipe un aperçu visuel de la progression du produit au cours de ce sprint, y compris ce qui est fait et la quantité de travail qu'il reste à faire. 

Au fur et à mesure que le travail est fini, il est reporté sur le tableau jusqu'à ce qu'il soit "réduit" à zéro, au plus tard le dernier jour du sprint. Cela permet à toutes les personnes impliquées de voir l'effort total de l'équipe par rapport à la quantité de travail d'un sprint, de maintenir le projet sur la bonne voie et de s'assurer que les product increments répondront aux attentes et seront livrés à temps.

Ce modèle de burndown chart peut vous aider à suivre et à gérer les progrès de votre équipe au cours de chaque sprint.

burndown chart scrum
Modèle de burndown chart Scrum (cliquez pour le modifier en ligne)

Devenez un pro des artefacts Scrum

Les artefacts Scrum donnent aux équipes et aux parties prenantes des informations importantes sur les produits en cours de développement. Ces informations apportent de la transparence et un aperçu du processus de développement, favorisent la collaboration au sein des équipes, augmentent la productivité et aident l'équipe de développement à rester sur la bonne voie et à travailler pour atteindre les mêmes objectifs.

Artefacts Scrum

Apprenez-en plus sur les rôles et les réunions de Scrum grâce à notre guide d'introduction à Scrum.

En savoir plus

À propos de Lucidspark

Lucidspark, un tableau blanc virtuel basé sur le cloud, est un composant essentiel de la suite de collaboration visuelle de Lucid. Cette zone de travail numérique à la pointe de la technologie permet aux équipes de se réunir pour faire du brainstorming, collaborer et concrétiser leurs idées collectives en étapes exploitables, le tout en temps réel. Lucid est fier de compter parmi ses clients des organisations de premier plan dans le monde entier, telles que Google, GE et NBC Universal, ainsi que 99 % des entreprises figurant au classement Fortune 500. Lucid travaille en partenariat avec les leaders du marché, notamment Google, Atlassian et Microsoft. Depuis sa création, la société a reçu de nombreuses récompenses pour ses produits, son fonctionnement et sa culture d'entreprise. Pour plus d'informations, rendez-vous sur lucidspark.com.

Articles similaires

  • Qu’est-ce que le PI Planning ?

    Tout ce que vous devez savoir sur le PI Planning, notamment ses avantages, comment organiser des réunions de PI Planning ou encore quels sont les participants à impliquer.

  • SAFe vs Scrum : leurs différences et avantages

    Dans cet article, nous allons comparer la méthode SAFe et la méthode Scrum. Nous passerons en revue les avantages de chacune d’entre elles, leurs similarités, leurs différences et dans quels cas les utiliser.

  • Définir les objectifs d'un sprint Scrum facilement

    Découvrez nos conseils pour définir facilement les objectifs d'un sprint Scrum afin de renforcer la cohésion de votre équipe et de favoriser l’adhésion de toutes les parties prenantes.

  • Les cinq différents types de cérémonies Scrum

    Dans cet article, nous allons détailler les cinq cérémonies Scrum associées à la méthode Agile et pourquoi ils sont si importants à cette méthode.

Inscrivez-vous sur Lucidspark pour faire émerger vos meilleures idées

Inscription gratuite

ou continuer avec

Se connecter avec GoogleConnexionSe connecter avec MicrosoftConnexionSe connecter avec SlackConnexion

Démarrer

  • Tarifs
  • Individual
  • Team
  • Entreprise
  • Nous contacter
ConfidentialitéMentions légalesParamètres des cookiesPolitique relative aux cookies

© 2024 Lucid Software Inc.