bonnes pratiques pour les réunions hybrides

Nos 7 conseils pour participer à des réunions hybrides

Temps de lecture : environ 7 min

Il y a encore quelque temps, la réunion hybride - au cours de laquelle certains membres de l’équipe se réunissent en personne, tandis que d’autres participent par Zoom, Meet, Microsoft Teams ou l’une des nombreuses autres plateformes de visioconférence, était une pratique réservée à un petit nombre d’entreprises à la pointe de la technologie. Mais les choses ont changé, car de plus en plus d’entreprises et leurs employés ont recours au télétravail pour accomplir leurs activités.

Les environnements de travail actuels disposent d’un nombre quasi illimité d’outils et de méthodes permettant aux équipes de combiner les habitudes de travail sur site avec les activités à distance. Mais si le télétravail et les réunions à distance existaient déjà sous une forme ou une autre depuis des décennies, cette évolution rapide a entraîné plusieurs difficultés.

Notre dernier e-book intitulé Comment organiser des réunions hybrides efficaces explore sept bonnes pratiques en matière de réunions hybrides. Il s’adresse à la fois aux chefs d’équipe qui animent les rencontres et aux participants, afin que chaque réunion hybride soit à la fois efficace, productive et motivante. Découvrons les défis que représente ce type de réunion, ainsi que quelques-uns de nos meilleurs conseils pour assurer le succès de ces rencontres.

Les défis des réunions hybrides

Bien qu’un grand nombre de services et d’outils aient rapidement vu le jour lorsque les réunions hybrides ont commencé à s’imposer, des défis majeurs restent à relever. La configuration technique à elle seule peut encore causer des problèmes, même après que les membres de l’équipe se soit familiarisés avec ces services.

Paramétrer les micros, éliminer la réverbération et activer les webcams ne suffit pas. Il reste encore du travail pour que chaque réunion soit efficace et utile à l’équipe.

Encadrer une équipe hybride nécessite de la planification, de la collaboration et de la communication. Il peut être difficile de renforcer la cohésion lorsque les membres d’une équipe ne se trouvent pas dans la même pièce et ne se connaissent pas personnellement. Surmonter le penchant des participants à rester silencieux et à se contenter d’observer est un défi que nous connaissons tous. Et les ralentissements dus à Internet peuvent compliquer les échanges, le partage de ressources et la fluidité de la conversation.

C’est pourquoi il est important que les chefs d’équipe et les participants connaissent ces bonnes pratiques en matière de réunions hybrides.

Bonnes pratiques pour les réunions hybrides

Pour assurer le succès d’une réunion hybride, il est important que tous les participants s’y préparent. Voici une liste de points qui permettra à chacun d’entre eux d’y parvenir.

bonnes pratiques pour les réunions hybrides
  1. Prendre connaissance de l’ordre du jour 

Avant chaque réunion hybride, le chef d’équipe ou l’animateur doit envoyer une invitation à la réunion avec un ordre du jour en pièce jointe. Tous les participants doivent en prendre connaissance avant le début de la réunion. Ce document inclut la liste des participants, le lien de la visioconférence et un aperçu du programme.

Un ordre du jour efficace permet de renforcer l’implication de l’équipe avant même le début de la réunion. Incitez vos collaborateurs à examiner les points qui seront abordés lors de la réunion. L’ordre du jour doit également prévoir un espace pour présenter les outils informatiques utilisés lors de la réunion et indiquer les éventuels réglages nécessaires pour les participants.

  1. Partager le lien vers la visioconférence avec tous les participants

En incluant le lien de la visioconférence dans l’ordre du jour, vous et vos participants n’aurez pas à vous précipiter pour en créer un ou le chercher à la dernière minute. En outre, un lien permet aux participants de se connecter facilement sans avoir à utiliser un numéro de téléphone.

L’un des avantages propres aux réunions hybrides est la facilité avec laquelle les plateformes de visioconférence intègrent les outils dans leurs services. Fonctionnalités de chat, tableaux blancs virtuels, groupes de discussion - toutes ces activités se déroulent dans le cadre de la visioconférence elle-même. Il est donc important que chaque participant soit connecté et actif sur la même plateforme. Les participants en présentiel peuvent également rejoindre la plateforme virtuelle pour contribuer aux discussions ou aux brainstormings en cours.

  1. Vérifier les paramètres audio et vidéo

Nous sommes tous passés par là. Une réunion de 60 minutes avec un ordre du jour précis peut rapidement dérailler si vous devez passer les dix premières minutes à dépanner des problèmes audio ou vidéo. C’est pourquoi il est si important, tant pour l’animateur de la réunion que pour les participants, de vérifier que le son et la vidéo fonctionnent avant le début de la réunion.

Si vous participez à distance, il est préférable d’avoir votre webcam activée autant que possible. Cela permet de créer des liens avec les autres membres de l’équipe et de mettre tout le monde sur un pied d’égalité en offrant une expérience similaire aux participants en personne. Et on pourrait penser que cela va sans dire, mais les participants à distance doivent toujours faire attention à leur bouton de sourdine. Que l’animateur ait mis tous les participants en sourdine ou qu’il participe à une discussion, il est préférable d’éviter les sons parasites ou distrayants en gardant un œil vigilant sur cette petite icône en forme de micro.

  1. Organiser les présentations 

Avant de commencer une réunion hybride, il est bon de vous présenter, surtout si les participants ne se connaissent pas tous. Indiquer au reste du groupe votre nom, votre fonction et le lieu où vous vous trouvez permet de démarrer du bon pied.

Et comme les participants à distants apparaissent souvent à des endroits différents sur la matrice de la visioconférence, il est utile que le participant qui termine sa présentation passe le relais à un autre pour éviter les silences gênants entre les uns et les autres. C’est aussi un excellent moyen de briser la glace entre des personnes qui n’ont peut-être jamais travaillé ensemble. Un court exercice de team building permet également de fluidifier la conversation et de créer une cohésion au sein de l’équipe.

  1. Parler dans le micro

Pour que la réunion se déroule harmonieusement et que toutes les voix puissent être entendues, les participants doivent parler devant leur micro à un volume suffisant pour que les autres participants puissent les entendre clairement. Ceci est particulièrement important pour les participants en personne, qui risquent de se tourner pour s’adresser à quelqu’un d’autre dans la salle. Bien entendu, il arrive que la technologie fasse des siennes. Si le micro de quelqu’un est coupé ou si le groupe ne l’entend pas, vous pouvez lui faire un petit signe sur le chat.

  1. Surveiller la participation

Les réunions à distance permettent aux chefs d’équipe de donner plus facilement la parole à chaque participant, mais cela n’est bénéfique que si tout le monde s’exprime. Que ce soit à distance ou en personne, les participants doivent aborder la réunion en connaissant l’ordre du jour et les objectifs de l’équipe, et être prêts à collaborer et à s’impliquer. Les animateurs doivent être clairs quant à la manière dont la réunion hybride est structurée afin de fluidifier la communication et les échanges entre les participants en tant qu’équipe.

  1. Être attentif

Lorsque la conversation est engagée, chaque participant doit faire preuve de vigilance. Entre les lenteurs d’Internet et les problèmes techniques, les interruptions sont inévitables. Il peut être difficile de savoir quand quelqu’un est sur le point de prendre la parole, c’est pourquoi il est si important que les participants soient attentifs lorsque d’autres membres de l’équipe essaient de contribuer à la conversation. Pour les animateurs, le fait de s’arrêter périodiquement pour poser des questions donne aux participants la possibilité de s’exprimer sans être interrompus et permet à ceux qui ont perdu le fil à cause du réseau de rattraper leur retard et d’apporter leur contribution.

Une réunion hybride réussie utilise la collaboration visuelle et des ressources techniques pour réunir une équipe physiquement éloignée et créer des solutions innovantes. Ces bonnes pratiques en matière de réunions hybrides permettront aux équipes de faire face aux défis uniques que pose le télétravail, en améliorant l’expérience de réunion elle-même afin que leurs membres puissent collaborer, quelle que soit la distance qui les sépare.

bonnes pratiques pour les réunions hybrides

Pour découvrir d’autres bonnes pratiques et conseils en matière de réunions hybrides, téléchargez gratuitement notre e-book complet.

Télécharger maintenant

Pour découvrir d’autres bonnes pratiques et conseils en matière de réunions hybrides, téléchargez gratuitement notre e-book complet.

Télécharger maintenant

À la une

Zoom’s Lucidspark Zoom App integrationRenforcer la collaboration grâce à Lucidspark et Zoom

À propos de Lucidspark

Lucidspark est un tableau blanc virtuel qui vous aide, vous et votre équipe, à collaborer pour mettre en lumière vos meilleures idées. Ses nombreux outils, tels que les post-its ou le dessin à main levée, ainsi que sa zone de travail illimitée, vous permettront de faire émerger vos meilleures idées. Bien entendu, il est entièrement conçu pour la collaboration. C'est un espace libre où les membres de votre équipe peuvent s'échanger des suggestions, développer mutuellement des idées et innover en temps réel.

Développé par les créateurs de Lucidchart, partenaire de confiance de plusieurs millions d'utilisateurs dans le monde, dont 99 % des entreprises du Fortune 500.

Démarrer

  • Tarifs
  • Individual
  • Team
  • Entreprise
  • Nous contacter
ConfidentialitéMentions légalesCookies

© 2023 Lucid Software Inc.