PINGDOM_CANARY_STRING
équipes agiles auto-organisées

Équipes agiles auto-organisées : description et explication du fonctionnement

Temps de lecture : environ 8 min

Le développement agile a popularisé le concept d’équipes auto-organisées, mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Et quels sont les moyens mis en œuvre par ce type d’équipe Scrum pour réussir ?

Tout d’abord, nous devons comprendre comment fonctionne un système d’organisation Scrum. Scrum est un cadre agile conçu pour aider les équipes à créer de meilleurs produits tout en apportant une plus grande valeur ajoutée. L’une des principales caractéristiques d’une organisation Scrum est l’absence de hiérarchie au sein de l’équipe. Les équipes Scrum se composent d’un scrum master, d’un product owner et de développeurs qui collaborent tous ensemble pour atteindre les objectifs produit.

Plutôt que de s’appuyer sur les directives imposées par un chef de projet, les équipes Scrum s’auto-organisent, collaborent et communiquent en tant que groupe pour faire avancer leurs projets et décider des étapes suivantes.

Dans cet article, nous présentons les avantages et les défis des équipes Scrum auto-organisées et nous expliquons comment les responsables agiles peuvent contribuer à leur succès.

Qu’est-ce qu’une équipe auto-organisée ?

Une équipe auto-organisée dispose de l’autonomie nécessaire pour décider, en tant que groupe, de la manière dont ses membres travailleront ensemble, des collaborateurs qui seront responsables des différents processus ou décisions en cours de route et, en fin de compte, des étapes concrètes pour atteindre ses objectifs.

Comme l’explique le Guide Scrum : « Les équipes Scrum sont transversales, ce qui signifie que leurs membres disposent de toutes les compétences nécessaires pour créer de la valeur à chaque sprint. Elles sont également autogérées, ce qui signifie qu’elles décident en interne qui fait quoi, quand et comment. »

Étant donné que chaque équipe et chaque objectif produit sont différents, les équipes agiles ne s’organisent pas toutes de la même manière. Il s’agit là, bien sûr, d’une particularité et non d’un défaut des équipes auto-organisées.

Chaque équipe est libre de fonctionner de la manière qui lui convient le mieux, ce qui conduit idéalement à des processus plus efficaces et rentables qui apportent une plus grande valeur ajoutée.

Le rôle des responsables dans une équipe auto-organisée

Bien que les équipes auto-organisées disposent d’une grande liberté et d’une grande autonomie, elles ne sont pas entièrement indépendantes de tout contrôle extérieur. Les responsables jouent toujours un rôle dans l’orientation et la réussite finale de leurs équipes.

Alors, comment les deux travaillent-ils ensemble pour trouver cet équilibre ?

Les responsables ont généralement la charge des tâches suivantes :

  • Constituer l’équipe
  • Clarifier les objectifs du produit et les contraintes du projet
  • Favoriser une collaboration et un développement efficaces
  • Supprimer les obstacles et les freins à la réussite

Idéalement, les responsables devraient agir en tant que coordinateurs d’équipe et leaders attentifs, aidant l’équipe à s’auto-organiser efficacement tout en se mettant suffisamment en retrait pour permettre à ses membres de résoudre les problèmes et de prendre les décisions eux-mêmes.

Les avantages des équipes auto-organisées

Il existe plusieurs avantages à évoluer vers un modèle d’auto-organisation des équipes agiles. Parmi ceux-ci, citons :

Collaboration renforcée : au lieu d’attendre qu’un responsable leur assigne des tâches, puis de foncer tête baissée et de les accomplir, les membres de l’équipe communiquent et décident ensemble de la répartition et de la conduite du travail. Cette stratégie implique des efforts continus de collaboration, de résolution de problèmes et de planification. Les membres de l’équipe évitent ainsi le cloisonnement et s’assurent que chacun est en phase avec le processus de développement.

Partage de l’expérience de ses collègues expérimentés : une collaboration accrue permet aux membres de l’équipe de s’écouter et d’apprendre les uns des autres par le biais du processus de brainstorming, de planification et de résolution des problèmes. Elle peut également déboucher sur des mentorats fructueux.

Adhésion et responsabilisation de l’équipe : lorsque vos collaborateurs sont habilités à prendre des décisions, ils sont plus susceptibles de s’investir dans leur rôle et motivés à accomplir le travail nécessaire pour atteindre leurs objectifs. L’implication et la productivité de l’équipe s’en trouvent ainsi renforcés.

Rapprochement des membres de l’équipe : le travail collectif rapproche. Au lieu de confier de manière isolée des tâches à leurs collaborateurs, les équipes auto-organisées se concertent étroitement pour planifier le travail et atteindre leurs objectifs. Ce processus est davantage axé sur la collaboration et exige la confiance et le respect de tous.

Les défis des équipes auto-organisées

Vous vous dites peut-être que l’auto-organisation est intéressante en théorie, mais qu’elle n’est pas réaliste, car une forme de supervision reste indispensable. Et vous n’avez pas tort. Sa mise en œuvre peut représenter un défi pour les équipes et la direction.

Les structures traditionnelles et hiérarchiques de travail en équipe sont bien connues et font partie intégrante des processus de nombreuses organisations. Passer à un système d’organisation Scrum peut être une transition difficile.

Les dirigeants peuvent avoir du mal à trouver l’équilibre entre la liberté laissée à leurs développeurs et le respect des besoins stratégiques de l’entreprise ou du service. Les équipes Scrum peuvent apprécier l’autonomie qui leur est accordée, mais ne pas savoir exactement comment avancer.

Ces difficultés peuvent compliquer la transition vers un système d’équipes auto-organisées, mais cette transition en vaut pourtant la peine. Il suffit de mettre en place les éléments et les ressources nécessaires.

Comment aider une équipe auto-organisée à réussir

Ce n’est pas en réunissant un groupe de personnes et en les laissant s’auto-organiser par elles-mêmes que vous obtiendrez comme par magie de bons résultats. Vous devez mettre en place des structures, des outils et des ressources spécifiques pour assurer leur succès.

1. Dispenser une formation appropriée

Assurez-vous que votre équipe de développement est parfaitement qualifiée et formée pour réussir dans un cadre d’auto-organisation. Les équipes Scrum sont transversales. Chaque membre doit donc avoir des compétences qui répondent aux besoins de l’objectif produit.

Dispensez régulièrement des formations sur les compétences techniques et non techniques afin de renforcer les capacités et l’efficacité des membres de l’équipe, tout en améliorant la communication et la collaboration. La formation permet à la fois d’accroître l’efficacité de l’équipe et de favoriser l’amélioration continue, une autre valeur centrale du développement agile.

En tant qu’organisation, pensez également à offrir des opportunités de développement professionnel continu à vos dirigeants. Aidez vos Scrum masters à devenir experts en formation et en coaching par le biais de programmes de certification. Par exemple, Scrum.org propose une formation professionnelle de Scrum master sur 2 jours pour enseigner les principes de cette approche et apprendre aux participants à constituer une équipe auto-organisée.

2. Coacher et encadrer vos équipes agiles

Dans le même ordre d’idées, il est important d’offrir des possibilités de coaching et de mentorat à vos équipes agiles. Les collaborateurs qui n’ont jamais travaillé dans des équipes auto-organisées auront probablement besoin de conseils et d’accompagnement supplémentaires au début.

Envisagez de créer des binômes pour renforcer les liens et le mentorat. Le binômage consiste à confier à deux développeurs le soin de travailler ensemble sur un même poste de travail, en alternant entre le « conducteur » et l’« observateur ». Ce mode de fonctionnement donne aux membres de l’équipe l’occasion de voir comment leurs collègues travaillent, d’apprendre les uns des autres, de communiquer et de résoudre les problèmes ensemble.

À mesure que vos équipes se familiarisent avec l’auto-organisation et acquièrent la confiance nécessaire pour prendre des initiatives et collaborer, le rôle du coach deviendra moins important.

3. Faciliter la communication et la collaboration

Pour que les équipes auto-organisées obtiennent des résultats, elles doivent devenir des spécialistes de la communication et de la collaboration. De la planification d’un sprint à l’attribution et au suivi des rôles, il y a beaucoup d’informations et de responsabilités à gérer.

C’est pourquoi il est important de favoriser une communication et une collaboration ouvertes tout au long du processus de développement. Voici quelques pistes pour instaurer une culture de collaboration au sein de votre équipe auto-organisée :

  • Créer une charte de travail en équipe pour limiter les conflits : rédigez collectivement un protocole pour gérer les conflits ou les problèmes de communication qui peuvent survenir tout au long du projet. Ce document vous permettra de définir vos attentes en matière de communication et d’interactions au sein de l’équipe, et de veiller à ce que tout le monde reste en phase en cas de conflit.
  • Visualiser votre roadmap : avec un tel nombre d’éléments fluctuants à gérer, la communication peut facilement être rompue ou les tâches se perdre dans la masse. En visualisant leurs plans, les équipes peuvent constater plus facilement les progrès réalisés et partager une même source de vérité.

Mettez la communication et la collaboration au centre de vos activités dès le départ grâce aux outils et aux ressources appropriés.

Lucidspark aide les équipes auto-organisées en leur permettant d’animer des séances de brainstorming efficaces et de collaborer et communiquer facilement sur les priorités et les responsabilités. Profitez du tableau blanc virtuel et des modèles prêts à l’emploi de Lucidspark pour travailler en temps réel avec votre équipe, où que vous soyez.

Avec les processus et les ressources appropriés, les équipes auto-organisées peuvent collaborer plus facilement, plus rapidement et plus efficacement.

équipes agiles auto-organisées

Optimisez votre planification agile avec Lucidspark.

Optez pour l’agilité dès aujourd’hui

Commencez à utiliser Lucidspark

Démarrer

À la une

Zoom’s Lucidspark Zoom App integration

Renforcer la collaboration grâce à Lucidspark et Zoom

À propos de Lucidspark

Lucidspark est un tableau blanc virtuel qui vous aide, vous et votre équipe, à collaborer pour mettre en lumière vos meilleures idées. Ses nombreux outils, tels que les post-its ou le dessin à main levée, ainsi que sa zone de travail illimitée, vous permettront de faire émerger vos meilleures idées. Bien entendu, il est entièrement conçu pour la collaboration. C'est un espace libre où les membres de votre équipe peuvent s'échanger des suggestions, développer mutuellement des idées et innover en temps réel.

Développé par les créateurs de Lucidchart, partenaire de confiance de plusieurs millions d'utilisateurs dans le monde, dont 99 % des entreprises du Fortune 500.

Français
EnglishFrançaisDeutsch日本語PortuguêsEspañolNederlandsPусскийItaliano
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.