PINGDOM_CANARY_STRING
Brainstorming structuré

Qu’est-ce que le brainstorming structuré ?

Temps de lecture : environ 7 min

Qu’il s’agisse d’un projet scolaire, d’une nouvelle campagne marketing ou de la rénovation de votre cuisine, il y a de fortes chances que vous ayez eu plusieurs fois recours à une séance de brainstorming dans votre vie. Nous sommes tous passés par là. Le brainstorming est une méthode très répandue, et à juste titre, car elle permet de générer de nouvelles idées de manière simple et efficace.

Repensez à l’une de vos dernières séances : il s’agissait probablement d’un événement informel et improvisé, au cours duquel vous avez peut-être simplement griffonné quelques notes et idées. Cela vous rappelle quelque chose ? On appelle cela un brainstorming spontané.

Ce type de brainstorming est intéressant dans des situations informelles et à petite échelle, mais imaginez sa mise en œuvre lors d’une réunion de travail : vous auriez une chance sur deux de sombrer dans le chaos. Vous risqueriez en effet de vous retrouver avec des dizaines d’idées irréalisables à passer au crible, ou avec deux ou trois participants qui monopolisent la conversation, sans laisser la moindre place à l’idée en or du timide ingénieur informaticien. Vous voyez le tableau. C’est dans ce genre de situation que le brainstorming structuré s’avère indispensable.

Tout comme le brainstorming spontané, le brainstorming structuré est une méthode visant à générer des idées. Cependant, il comporte des éléments formels qui le rendent plus ciblé, plus orienté vers un objectif et, dans de nombreux cas, plus efficace.

Qu’est-ce que le brainstorming structuré ?

Le brainstorming structuré est similaire au brainstorming spontané, mais adopte une structure un peu plus élaborée, comme son nom l’indique. Et bien qu’il n’existe aucune stratégie incontournable pour structurer un processus de brainstorming, la première étape consiste toujours à planifier, planifier, et encore planifier !

Peut-on en conclure que le brainstorming structuré n’est qu’un nom élégant pour un brainstorming planifié ? Il y a de ça. Mais voyons tout ça de plus près.

Le brainstorming spontané, on l’aura compris, se produit sur l’impulsion du moment. Les participants suggèrent et partagent beaucoup d’idées sur le vif, et vous peinerez à introduire une quelconque structure au débotté.

Lorsque vous planifiez un brainstorming, vous êtes en mesure de structurer votre séance à votre guise. Vous voulez que les participants consultent un ensemble de problématiques et proposent ensuite leurs deux meilleures solutions lors de la réunion ? Facile ! Faites circuler un document quelques jours avant la rencontre et demandez à vos collègues d’y ajouter leurs suggestions. Souhaitez-vous aborder et résoudre une liste de difficultés ? Créez un tableau Lucidspark qui décompose chaque problème individuellement et prévoit un espace pour consigner les solutions envisageables.

brainstorming structuré
Exemple de brainwriting (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Le brainstorming structuré aide les participants à garder l’objectif final à l’esprit tout au long du processus. Lorsque vous dirigez une séance de brainstorming structuré, vous pouvez utiliser une analyse SWOT ou PEST pour permettre à vos collègues de rester concentrés sur des points stratégiques spécifiques. Le simple fait d’énoncer le résultat escompté peut également suffire à structurer et à cibler davantage vos réunions.

brainstorming structuré
Exemple d’analyse SWOT (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Avantages du brainstorming structuré

L’un des principaux avantages du brainstorming structuré réside dans la possibilité de se préparer. Dans le cadre d’un brainstorming spontané, la quantité prime souvent sur la qualité : les participants lancent des idées à tout-va, sans tenir compte de leur faisabilité. Lorsqu’ils arrivent préparés, ils apportent leurs meilleures idées à la discussion.

Le brainstorming structuré permet également d’entendre la voix de chaque participant. Les réunions sont trop souvent dominées par une poignée d’individus loquaces. Lors d’une séance de brainstorming structuré, vous pouvez recueillir une ou deux idées pour chaque participant et les consigner. Ensuite, pour donner à chacun une chance de s’exprimer encore plus, vous pouvez organiser un vote général permettant de faire émerger les suggestions préférées.

illustration of people working together

Ce qu’il faut éviter lors d’un brainstorming structuré

Découvrez les avantages et les inconvénients du brainstorming collectif pour identifier la stratégie la plus adaptée à votre équipe.

En savoir plus

En planifiant vos séances de brainstorming, vous savez exactement ce que vous devez obtenir de la réunion à l’avance. Vous ne connaissez pas les solutions ou les idées que les participants proposeront, mais vous avez une idée très claire de vos objectifs. Cela permet de diriger la réunion et de garder vos collègues concentrés sur la tâche à accomplir.

Ce qu’il faut éviter lors d’un brainstorming structuré

Malgré ses qualités, le brainstorming structuré peut rapidement dégénérer si vous ne respectez pas certaines règles de base. Pour vous aider à tirer le meilleur parti de vos séances, nous avons dressé une liste des choses à éviter :

1. Ne vous lancez pas dans une séance de brainstorming avec une solution spécifique à l’esprit

Ce point peut paraître surprenant. Au début d’une réunion de brainstorming, vous pouvez avoir une solution spécifique en tête, mais vous devez rester ouvert à d’autres propositions potentiellement plus intéressantes. Le but d’un brainstorming est de trouver des alternatives, des stratégies, etc. Soyez réceptif à toutes les suggestions !

2. Évitez d’utiliser un langage et des expressions à connotation négative

Lorsque vous organisez une séance de brainstorming structuré, rappelez aux participants de rester ouverts aux nouvelles idées. Chacun doit pouvoir partager ses suggestions sans rencontrer la moindre hostilité. Évitez de faire des commentaires négatifs, de faire la grimace ou de montrer autrement votre désaccord.

3. Ne vous laissez pas freiner par la structure

Le brainstorming structuré a pour but d’aider les participants à générer des idées, et non de les bloquer. Au cours d’une réunion, il se peut que la conversation s’éloigne de la structure que vous aviez prévue. Si vous estimez que cela sera utile, osez vous écarter du script et vous trouverez peut-être l’idée en or !

4. Ne partez pas dans toutes les directions

C’est la contrepartie du point précédent. Bien que vous puissiez vous écarter du cadre de temps en temps, n’oubliez pas que la structure est là pour une raison. Vous avez un objectif ou un but pour cette séance de brainstorming : ne vous en laissez pas distraire trop longtemps.

5. Évitez de laisser une poignée de participants monopoliser la séance

L’un des principaux avantages du brainstorming structuré est qu’il permet à chacun d’être entendu. Cela dit, si vous ne faites pas attention, certains caractères dominants arriveront quand même à accaparer tout l’espace. Efforcez-vous de donner la parole à tout le monde, même si cela signifie solliciter les participants par leur nom pour leur demander de contribuer.

Structuré ou spontané : déterminez la méthode de brainstorming qui vous convient

Maintenant que nous avons examiné les différents types de brainstorming, il nous reste à éclaircir dans quel cas utiliser le brainstorming structuré. Pour vous aider à répondre à cette question, nous devons distinguer deux types de tâches et de réflexions : les tâches convergentes et les tâches divergentes.

Une tâche convergente a une solution spécifique. Pour la trouver, les participants prennent en compte plusieurs facteurs et solutions, c’est ce qu’on appelle la pensée convergente. (Les participants utilisent les informations disponibles pour « converger » vers une solution.) Les tâches divergentes, en revanche, présentent plusieurs solutions possibles. Les participants imaginent une palette d’options et choisissent la plus réalisable.

Quel est le rapport avec le brainstorming ? Vous avez peut-être remarqué que la pensée divergente ressemble beaucoup à un brainstorming spontané, et c’est en effet le cas. Ainsi, vous devrez utiliser le brainstorming spontané pour ce type de tâches. Les tâches convergentes, en revanche, exigent un degré de concentration un peu plus élevé, et c’est là qu’intervient le brainstorming structuré.

Dans le cadre d’un brainstorming structuré, les participants réfléchissent de manière divergente en amont de la réunion afin d’arriver avec des solutions possibles. Ensuite, lors de la réunion structurée, ces suggestions sont présentées avec des données concrètes, et le groupe sélectionne la « bonne » solution (en appliquant la pensée convergente !).

Exemples de scénarios de brainstorming structuré

Voici quelques situations dans lesquelles vous pourriez bénéficier d’un brainstorming structuré :

  1. Réunion pour évoquer les problèmes de stratégie métier
  2. Développer des fonctionnalités produit pour résoudre les difficultés spécifiques des clients
  3. Réunion d’équipe pour examiner et résoudre les problèmes de communication

Veillez à ce que votre équipe reste ouverte aux deux styles de brainstorming

Notre article insiste sur le brainstorming structuré (une méthode plutôt géniale, tout de même !), mais il est important de vous rappeler qu’il y a aussi un temps et un lieu pour le brainstorming spontané. Chaque style de brainstorming a ses propres forces et faiblesses. Lorsque vous évaluez un problème, envisagez les deux types de brainstorming. Lequel est le plus adapté à vos besoins ? Peut-être n’y a-t-il pas de réponse claire : essayez les deux méthodes et trouvez ce qui vous convient le mieux !

illustration of people working together

Ensuite, penchez-vous sur ces 7 conseils pour améliorer vos séances de brainstorming.

Démarrer

Suivez ces conseils pratiques pour améliorer vos séances de brainstorming.

En savoir plus

À la une

Zoom’s Lucidspark Zoom App integration

Renforcer la collaboration grâce à Lucidspark et Zoom

À propos de Lucidspark

Lucidspark est un tableau blanc virtuel qui vous aide, vous et votre équipe, à collaborer pour mettre en lumière vos meilleures idées. Ses nombreux outils, tels que les post-its ou le dessin à main levée, ainsi que sa zone de travail illimitée, vous permettront de faire émerger vos meilleures idées. Bien entendu, il est entièrement conçu pour la collaboration. C'est un espace libre où les membres de votre équipe peuvent s'échanger des suggestions, développer mutuellement des idées et innover en temps réel.

Développé par les créateurs de Lucidchart, partenaire de confiance de plusieurs millions d'utilisateurs dans le monde, dont 99 % des entreprises du Fortune 500.

Français
EnglishFrançaisDeutsch日本語PortuguêsEspañolNederlandsPусскийItaliano
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.